L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
19 octobre 2019 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
<< Retour
 Article de la revue
  
LA FAMILLE BILLE,
des créateurs étroitement liés à leur terre


Un triple hommage, de Sion à Sierre

Le Valais a réuni toutes ses instances culturelles pour rendre hommage à la famille Bille: Edmond Bille, le peintre, René-Pierre-Bille, le photographe-cinéaste et les écrivains Corinna Bille et Maurice Chappaz. Trois expositions et quatre livres, des conférences et du théâtre marquent cette célébration dont l’idée revient à Jacques Bille, petit-fils du peintre.
 
La famille Bille réunit les aspects importants de la culture valaisanne et en particulier le lien profond à la terre. Cet attachement à la vie rurale traditionnelle est cependant marqué par une certaine ambivalence. Au moment où le Neuchâtelois Edmond Bille émigre à Sion, les artistes subissent l’influence de la modernité et peindre les paysages et la vie des paysans menacés par la modernisation et l’industrialisation équivaut à représenter un paradis perdu
 
COUVERTURE :à gauche: Edmond Bille «Lac de Géronde», 1930. Huile sur toile, 62,5 x 65 cm. Musée cantonal des beaux-arts, Sion. (photo: Musées cantonaux, Sion; H. Preisig)
centre: le manuscrit du début du texte de M. Chappaz dans l’aventure de Chandolin, 24 heures, 1983 (Fonds M. Chappaz, Archives littéraires, Berne)
droite: le monde des insectes a fasciné René-Pierre Bille dès son plus jeune âge: mante religieuse
 
Edmond Bille - «La Mort et le bûcheron» - 1909. Huile sur toile, 102 x 238 cm. Propriété de la Confédération suisse, Office fédéral de la culture, Berne (photo: Musée d’art et d’histoire, Neuchâtel: A. de Tribolet)
 
Ernst Ludwig Kirchner - «Repas d’une famille de paysans»
1922/23, huile sur toile, 100 x 120 cm. Musée Kirchner, Davos.
(photo: Ingebord und Dr. Wolfgang Henze-Ketterrer, Wichtrach)
D’Edmond Bille à Kirchner
Une première exposition installée dans l’ancien Pénitencier de Sion propose un parcours sur la ruralité et la modernité artistique en Suisse de 1900 à 1930 d’Edmond Bille à Ludwig Kirchner. La peinture de Hodler, Cuno Amiet, Giacometti et Kirchner montre la vie paysanne mais dans un style pictural moderne. Le motif traditionnel de la «tablée», notamment évolue radicalement du naturalisme tardif de Burri à l’expressionnisme puissant de Kirchner. Dans ce contexte, la peinture d’ Edmond Bille est emblématique de la tension entre ruralité et modernité, sur le modèle de Hodler et Segantini.
Tout comme Kirchner, Edmond Bille sera attiré par les arts appliqués et posera un regard nouveau sur l’art populaire du textile, dont quelques exemples sont exposés dans les anciennes cellules.
 
Photographe de la nature
Fils d’Edmond, René-Pierre Bille, valet de ferme, poète et chroniqueur alerte de la nature, découvre avec Samivel le goût pour la photographie et le film. A 70 ans il concentre ses observations sur le bois de Finges et commence ses photos d’entomologiste, dont un inventaire des libellules d’Europe, thème d’une monographie. C’est à l’Ermitage de Finges, dans le stand d’information des Routes Nationales que l’on peut voir ses photos. Très impressionné par Denis de Rougemont, prévoyant «la drogue de la voiture», René-Pierre Bille était inquiet sur le sort réservé au Bois de Finges dans les projets routiers. Il partagea ses préoccupations avec Maurice Chappaz, dont on connaît la réaction virulente à la modernité.
 

René-Pierre Bille filmant un nid de pipit des arbres

Traces de lagopède dans la neige
 
La voix et les mots de Corinna et de Maurice
La Médiathèque de Sion s’est donné pour tâche difficile de mettre en scène les livres de Corinna Bille et Maurice Chappaz. Sous le titre «Partage de Minuit» sont évoqués ce qui est commun et ce qui partage les deux écrivains. L’une narrative et l’autre lyrique ont en commun des filiations (Edmond Bille, Maurice Troillet, le Chanoine Viatte) et un rapport étroit à la nature. Des visites guidées dans les sites d’exposition, un festival de théâtre autour de Corinna et Maurice, la projection de plans-fixes et des animations pour les jeunes assurent le rayonnement de ce bel hommage du Valais à quatre de ses grands créateurs.
Mireille Callu
 

Page manuscrite d’Emerentia. Corinna gommera dans le texte final ce cri du cœur
(Fonds C. Bille, Archives littéraires, Berne)

Maurice Chappaz tenant un pipit spioncelle dans la main
© photo Georges Laurent
 

Maurice Chappaz tenant un pipit spioncelle dans la main
© photo Georges Laurent
 
Valais > 1950 Sion 
LE PéNITENCIER
Rue des Châteaux 24
1950 Sion
Tél. 027 606 47 07
Ma-di: 11h-18h
Entrée et visite guidée gratuites le 1er dimanche de chaque mois

  www.musees-valais.ch
Imprimer cet article
Envoyer cet article à un ami
<< Retour
 France
 Suisse Romande
 Suisse Allemande & Liechtenstien
 Tessin
 Autres régions
 © 1998/2019 Accrochages Tél. + 41 (0)21 943 54 65   /   Mise à jour: 18 octobre 2019