L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
12 août 2020 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
<< Retour
 Article de la revue
  
NEUCHÂTEL VOIT DOUBLE

Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel

24 couples d'artistes pour un triptyque d'expositions: pour la Triennale 2006 de Visarte Neuchâtel, le Musée d'art et d'histoire joue en duos. Invitant les artistes au dialogue créateur, il leur a lancé pour mot d'ordre: «PAS TOUT SEUL!»
 
 
La création artistique est une activité solitaire. Pourtant l'art contemporain est plein de couples qui signent à deux un travail commun. La solitude de l'atelier n'est pas juste un mythe romantique: c'est une réalité que les artistes vivent au jour le jour. Elaborer un travail qui n'a pas de véritable statut social ni ne répond à aucun des critères d'efficacité définis par notre monde de fonctionnalité et de rendement implique fatalement une forme d'isolement et d'individualisation. C'est précisément pour rompre avec cette individualisation extrême qui est aussi celle de notre société occidentale, et pour mettre en cause la question de l'ego de l'artiste, du style et de la signature, que de très nombreux duos d'artistes travaillent ensemble, de Bernd et Hilla Becher aux frères Jake et Dinos Chapman en passant par Fischli-Weiss, Anne et Patrick Poirier ou les sœurs Julia et Claudia Müller.
 

© Claire PAGNI + Christiane DUBOIS (parois) / Catherine TISSOT + Madeleine PAGOT (sculpture) © Photos Stefano Iori

© Bernard CLERC + Dèz © Photos Stefano Iori
 
Au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel, c'est l'envie de consacrer une rétrospective à un couple pionnier qui a tout déclenché. La disparition en 2004 de Claudévard (Jean-Claude Evard) a mis fin au compagnonnage artistique fécond qu'il menait depuis un demi-siècle avec sa femme Jeanne-Odette. Ensemble, ils ont signé une série de réalisations monumentales tout en poursuivant chacun un travail personnel. Très vite, Walter Tschopp, conservateur du musée et grand défenseur à la fois de la création locale et de l'ouverture extérieure – «mélanger les nôtres aux autres» est son grand credo – a eu l'idée d'élargir son hommage et de faire du travail en couple le thème de la Triennale de Visarte Neuchâtel. Le mot d'ordre était lancé: «Pas tout seul!». Il a fait mouche: 24 couples (déjà formés ou le plus souvent constitués tout exprès) se sont annoncés. Trop pour une seule expo. Ce qui explique que la Triennale 2006 se déploie en trois volets successifs, dont le premier a ouvert les feux du 5 février au 2 avril dernier, le second bat son plein jusqu'au 11 juin, et le troisième prendra ses quartiers d'été du 25 juin au 17 septembre. Pour cause de travaux qui amputent l'institution d'une partie de ses espaces, l'exposition Jeanne-Odette et Claudévard a pris de l'altitude et investi le Musée des beaux-arts du Locle. Juste retour dans le «haut» pour ces Biennois établis dès 1954 dans le vallon de la Brévine. Et pour compléter cette mise en lien artistique neuchâteloise, chacun des volets de la Triennale, accueille un couple étranger invité à exposer à «Fluid», la deuxième édition d'«Artcanal» qui se tiendra sur 45 petites îles flottantes sur le canal de la Thielle de mai à août prochain.
 
 

© Albrecht et Suzanne WILD © Photos Stefano Iori

© Anka et Gerhard SEEL © Photos Stefano Iori
 
9 duos pour ce deuxième rendez-vous. Proposant chacun un cas de figure différent dans son mode de fonctionnement, sa thématique, ses techniques et ses correspondances. Bernard Clerc et Déz cherchent par la peinture à ménager des îlots intemporels de possible sérénité dans notre monde en mutation. Philippe Jean et Claudine Grisel organisent des face à face de têtes gravées. Jacques Minala et Marie-Claire Meier empruntent au fonctionnement de l'improvisation musicale pour se répondre l'un à l'autre par la couleur. Claire Pagni et Christiane Dubois alternent à l'encre de Chine travail solitaire en petit format et grandes compositions communes. Joël Racine et Hughes Richard mêlent leurs voix de peintre et de poète dans leur recueil illustré «A toi seule, je dis oui». Anne-Charlotte Sahli et Jacques-Pierre Amée assemblent un collage d'éléments divers dans un recueil intitulé «Je suis le cahier». Anca Seel-Constantin et Gerhard Seel proposent en couple des accouplements de mots polyglottes. Catherine Tissot et Madeleine Pagot visualisent les liens cachés et les énergies invisibles qui se tissent entre les êtres par une installation en tuyaux de canalisation urbaine en PVC. Et Suzanne et Albrecht Wild, le couple allemand invité, mettent en regard leurs travaux respectifs: peintures de taches aquatiques pour elle, collages de ronds de bière pour lui.
Françoise Jaunin
 
© Marie-Claire MEIER + Jacques MINALA © Photos Stefano Iori
 
 

© Anne-Charlotte SAHLI + Jacques-Pierre Amée © Photos Stefano Iori

© Joël RACINE + Hughes RICHARD © Photos Stefano Iori
 
 
«Hommage à Jeanne-Odette et Claudévard»: au Musée des beaux-arts du Locle jusqu'au 4 juin.
 
Neuchâtel > 2000 Neuchâtel 
MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE
Esplanade Léopold-Robert 1
2001 Neuchâtel
Tél. 032 717 79 20
Ma-Di 11h-18h
mercredi entrée libre
 
www.mahn.ch
Imprimer cet article
Envoyer cet article à un ami
<< Retour
 France
 Suisse Romande
 Suisse Allemande & Liechtenstien
 Tessin
 Autres régions
 © 1998/2020 Accrochages Tél. + 41 (0)21 943 54 65   /   Mise à jour: 11 août 2020