L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
15 juin 2024 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
<< Retour
 Article de la revue
  
Aubert
le polychrome


A découvrir à Europ’Art

Pour mettre en avant la vibration de la lumière, le peintre du Brassus a élaboré une théorie d’accords chromatiques.
 
Charles Aubert
«Soir d’Été» - 2002
98 x 105 cm
«Le rouge représente la solidité.» Ainsi parle Charles Aubert, artiste peintre qui étudie les chemins intérieurs des couleurs grâce à des petits carrés organisés sur le papier. La filiation avec Paul Klee semble évidente et le Combier avoue modestement que, si le Bernois n’avait pas imaginé ses carrés, il n’aurait peut-être pas osé. Et pourtant. Depuis 1980 où il a abandonné son métier d’électronicien pour se consacrer uniquement à la peinture, sa démarche a été une recherche systématique. Le carré se révèle ainsi symbole d’une méthode. Mais sa peinture ne se résume pas à la méthode et encore moins au carré.
Sur les murs de la maison familiale, les Pays en vibration côtoient les Ville sur fond rouge et autre Crépuscule d’hiver. Les nombreuses toiles suspendues en alternative, «pour voir comment elles tiennent le mur» affichent en commun une structure, une genèse chromatique. «Les couleurs sont des notes colorées avec lesquelles on construit une mélodie.» Charles Aubert a ainsi abandonné le croquis. Jamais soutenu par un cerne, son solfège suffit à créer l’espace. Dans ses espaces-couleurs, la couleur induit la forme, soit la composition du tableau. «La couleur sur la palette donne l’énergie avec laquelle créer un monde», affirme le peintre.
Ses toiles se divisent en quatre thèmes: les cités-couleurs et terres habitées, les espaces-couleurs, les espaces oniriques et lyriques puis les espaces métaphysiques. La progression du vocabulaire correspond à une progression, non pas vraiment vers l’abstrait, mais vers une plus grande liberté dans le jeu de perpétuel va-et-vient entre figuration et abstraction. Dans les cités-couleurs, les carrés représentent des villes imaginaires, ou transposées, suggérées. Mais la figuration ne sera jamais totalement absente des espaces métaphysiques, puisque ceux-ci constituent la réponse intérieure de l’homme devant l’universel. L’homme ne peut se défaire de ses référents figuratifs: le ciel, la terre ou la lumière sont autant de bribes de cosmos toujours présentes dans les compositions de Charles Aubert.
Une fois le tableau terminé, le peintre le commente. A la fois clefs de lecture et textes lyriques, ses Notes d’atelier reprennent sa théorie des couleurs: «Rendre vivant le rouge, c’est lui accorder sa place de prédilection dans ses rapports avec les autres couleurs qui vont lui apporter la résonance vibratoire sur le cercle chromatique.» Est-ce un hasard? La maison du peintre revêt un crépis… rouge! Dans le village du Brassus, elle ne détonne pourtant pas. Elle fait une avec le monde.
«Les cosmos constituent le champ d’investigation du peintre en quête de liberté, écrit le peintre dans ses Notes d’atelier. Ils sont imaginés tout en faisant parfois allusion à la réalité pressentie, et transposés sur un plan harmonique.» Le commentaire vaut pour Cosmos noir, une huile sur papier de 2001 au mouvement éclatant plus que minutieux. Un ciel contrasté d’orange et de bleu. Une de ces toiles d’où émane la volonté profonde du peintre de communier avec le monde. A la question du pourquoi, Charles Aubert répond: «Si je peins, c’est parce que je n’ai pas trouvé d’autre moyen de tenter une harmonisation avec le monde.»
 Emmanuelle Ryser
 

Charles Aubert - «Métamorphose en jaune»
2002 - 105 x 98 cm

Charles Aubert - «Pays mouvant sur lac intérieur»
2002 - 98 x 105
 
Vaud > 1436 Treycovagnes 
GALERIE DU SOLSTICE
Grand Rue 17
(à 3 km d'Yverdon-Centre, direction Orbe)
1436 Treycovagnes s/Yverdon
Tél/Fax 024 445 10 55 - Mobile 079 417 94 55
Je-Di 14h-19h ou sur RVs
 
Imprimer cet article
Envoyer cet article à un ami
<< Retour
 France
 Suisse Romande
 Suisse Allemande & Liechtenstien
 Tessin
 Autres régions
 © 1998/2024 Accrochages Tél. + 41 (0)21 943 54 65   /   Mise à jour: 14 juin 2024