L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
16 juin 2024 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
<< Retour
 Article de la revue
  
Femmes, violons et marbres blancs

Le Musée Barbier-Mueller dans le temple du sport

Avec «Poèmes de marbre», le Musée Olympique offre au visiteur une prestigieuse collection de sculptures cycladiques présentée sur fond de paysages photographiques.
 
Le long de la côte occidentale
de Paros, les veines ondoyantes
de marbre cristallin se détachent
sur l’azur sombre de la mer Egée
aux dangereux écueils.
Archives Barbier-Mueller
Photo: Jean-Louis Zimmermann
et Verena Schläpfer.
C’est une toute petite figurine de femme en forme de violon. Le cou, très long, suggère la tête absente. Les seins, bombés, forment la seule concession à la ronde-bosse. Très légèrement entaillé, un V se dessine autour du cou, figurant peut-être un bijou. Cette statuette de marbre blanc à patine jaunâtre frappe par son dépouillement que l’on qualifierait hâtivement de «moderne». Or, la sobre silhouette date d’environ 3000 av. J.-C.
Statuettes, coupes et gobelets racontent l’histoire d’une époque charnière entre l’âge de la pierre et celui du métal (entre 3000 et 1500 ans av. J.-C.). Ils racontent aussi des îles battues par les vents, entre la Grèce, la Crête et l’Anatolie (Turquie actuelle): les Cyclades. On les rejoint en quelques voilures depuis Athènes et c’est tant mieux. Si la collection Barbier-Mueller est présentée aujourd’hui au Musée Olympique, c’est pour annoncer les Jeux de 2004 qui se tiendront dans la capitale grecque.
Ces pièces rappellent aussi la magie de l’éternel féminin ainsi que l’importance de ces figurines dans le développement de l’art. A ce sujet, le catalogue cite Picasso: «Des Grandes Déesses de la vie, des Fécondités, j’en connais de toutes sortes… Il n’y a que les sculpteurs des îles qui aient trouvé le moyen des les transformer en signes. D’habitude, elles sont plutôt fantastiques. Ou symboliques. Un peu comme la Vénus de Lespugue: des ventres. La mienne (…) me plaît parce que j’aime la trouvaille du violon. Dans d’autres îles, le violon disparaît. Donc plus de ventre. C’est la déesse si vous voulez, enfin, l’objet magique, ce n’est plus la Fécondité.»
Disposées dans de légères vitrines, les quelque soixante pièces dialoguent entre elles et avec des paysages. La petite figurine de femme en forme de violon est certes stylisée, mais plus loin une autre statuette, encore plus sobre, lui répond, conservant dans la silhouette corporelle en forme de huit les contours arrondis du galet d’origine. La mer n’est jamais loin du travail du sculpteur et les magnifiques photographies de Jean-Louis Zimmermann et Verena Schläpfer viennent le souligner. Sur la grève, l’érosion millénaire a façonné des formes suggestives, à la fois humaines et éternelles. Les falaises se jettent dans les flots, dévoilant massifs érodés de basalte, blocs volcaniques ou veines ondoyantes. Le gros grain du marbre égéen donne une structure commune aux œuvres exposées.
Ainsi, la patine beige de ce kandila (récipient à panse sphérique reposant sur un pied) rappelle celle de cette statuette aux bras croisés, typique des figurines canoniques. Par le marbre autant que par les formes, l’exposition présente une belle harmonie. Une douceur et une pureté qui font de ces objets de véritables «poèmes de marbre».
 Emmanuelle Ryser
 

Statuette
du Maître Doumas.
Marbre blanc à patine beige, hauteur: 13,4 cm. Cycladique ancien I,
env. 3000-2900 av. J.-C.
Archives Barbier-Mueller Photo: Pierre-Alain Ferrazzini.
 
Vaud > 1000 Lausanne 
LE MUSéE OLYMPIQUE
Quai d'Ouchy 1
1006 Lausanne
Tél. 021 621 65 11
Ma-Di 9h-18h, fermé le lundi (sauf lundis fériés).
Audioguide en 9 langues gratuit

 
www.olympics.com/musee
Imprimer cet article
Envoyer cet article à un ami
<< Retour
 France
 Suisse Romande
 Suisse Allemande & Liechtenstien
 Tessin
 Autres régions
 © 1998/2024 Accrochages Tél. + 41 (0)21 943 54 65   /   Mise à jour: 15 juin 2024