L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
16 juin 2024 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
Class : Entity_manager, function get_sectors: Erreur de requete : SELECT * FROM entity_sector, sector WHERE es_entity_id = AND es_sector_id = sector_id AND sector_type = 0 ORDER BY sector_level
<< Retour
 Article de la revue
  
Richard Authier

Espace auri

La beauté vit dans la contrainte et meurt dans la liberté Leonard da Vinci
 
Ce vendredi 13 novembre de l’an 1925, Lausanne ne tira pas de coups de canon, mais inscrivit dans ses registres la naissance du prénommé Richard, Jules, Edouard, nommé de par héritage Authier, et destiné à se surnommer Auri.
La nature lui avait fait cadeau d’un don de Dieu: l’amour du dessin. Cela lui permit de passer les années noires de l’école et d’appréhender l’adolescence et la jeunesse dans la découverte de la peinture et des autres arts, théàtre, danse, musique.
Les augustes prénoms allaient-ils remplir leurs promesses? Peut-être.
Dans l’immédiat non! Après un passage écourté aux Beaux-Arts de Lausanne (l’argent ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval), la réalité lui imposa un apprentissage de dessinateur-technicien, il trouva un gagne-pain dans une grande industrie de Suisse romande, Hermes Precisa International.
Là son talent se manifesta par l’intégration de l’art dans la technique, dans la conception des produits.
 

«Gaïa»
Huile - 36 x 48

«Charon»
Huile - 36 x 48 cm
 
De l’esthétique industrielle est né le design: un long travail de pionnier, dans la réalisation d’une centaine de produits écoulés sur le marché mondial et certains primés dans les expositions de design.
Les années s’écoulèrent dans de nombreuses activités professionnelles et de loisirs: graphisme, photographie, cinéma, contemplation et recherche d’une vérité universelle: et ce fut de nouveau la création picturale, le jaillissement des formes et des couleurs, le plaisir de peindre.