L'actualité   //   La revue   //   Agenda des galeries   //   Agenda des musées   //   Archives 
19 janvier 2021 ABONNEZ-VOUS À LA REVUE INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTER >> FR
<< Retour
 Information d'une galerie
  
Valais > 3960 Sierre 
 
FORUM D'ART CONTEMPORAIN
Av. du Rothorn 10
3960 Sierre
Tél. 027 456 15 14 - Fax 027 456 16 83
rene-pierre.antille@regie-fidusierre.ch
Ma-Ve 14h-18h, Sa 14h-17h
• • •
• Jusqu'au 12 mars 2005:
Yan DUYVENDAK + Imanol ATORRASAGASTI
© Yan DUYVENDAK
Yan Duyvendak est connu pour ses interventions en public au royaume des images télévisuelles et cinématographiques. Tout près des reality-shows et des héros réussissant ou échouant, on trouve des rêves de succès et des images soignées de soi. C'est à peu près là que Yan Duyvendak opère, avec ses performances, vidéos et photographies, en déplaçant le sens, en faisant disparaître des parties, en perturbant l'illusion ou encore en confrontant son sujet avec la présence tout à fait réelle de son propre corps. Il n'y a chez lui nulle part de happy end car les images qu'il transforme restent collantes.
M. Lanz
Le Forum d'Art Contemporain montre plusieurs de ces auto-essais. Dans la vidéo Œil pour Œil(2002), Yan Duyvendak apparaît dans les programmes télévisés du mois de septembre 2002. Contre le zapping nerveux, projeté à même son visage, et la bande-son décomposée, il oppose, comme seule réaction, un silence oppressant de six minutes. Des portraits similaires se trouvent dans la série Touching Evil (2002), dans laquelle il incarne l'arsenal hollywoodien des méchants. Il n'est pas sûr qui l'on préférerait rencontrer: Hannibal-Hopkins ou le nouvel hybride de deuxième degré..
Dans un autre travail vidéo Game Over! (2004), Yan Duyvendak se promène, comme un personnage de jeu vidéo, armé jusqu'aux dents, à travers des couloirs sans fin. Comme cette machine à tuer, au visage inexpressif, tente désespérément mais sans succès d'ouvrir les portes, le résultat est inquiétant, mais aussi drôle.
Dans certains travaux, il apparaît clairement ce qui manque et ce qui reste dès lors. Ainsi il y a des miroirs qui tournent froidement leurs dos au spectateur et indiquent avec leur titre ce qui n'était sans doute pas vu de l'autre côté: L'amour du prochain (2002). Un peu moins autiste, mais tout aussi imprégnée d'un vide retenu, est l'installation Feed black (2004), faite en collaboration avec Nils Nova. Dans cinq téléviseurs "éteints" se reflètent les chambres sombres de plusieurs appartements avec leurs habitants. Reflet de la réalité ou Big Brother poétique... on ne peut pas non plus forcer ces images-ci dans une narration sans faille.
M. Lanz
Imprimer cette information
Envoyer cette information à un ami
<< Retour
 France
 Suisse Romande
 Suisse Allemande & Liechtenstien
 Tessin
 Autres régions
 © 1998/2021 Accrochages Tél. + 41 (0)21 943 54 65   /   Mise à jour: 18 janvier 2021